Gaétan et le puits aux souhaits
Gaétan, qui à 6 ans, est un petit garçon du village et comme beaucoup de ses camarades il habite loin de l’école. Quotidiennement, son réveil est difficile. Après son petit déjeuner il se prépare encore endormi puis prend le chemin de l’école avec son cartable et son repas du midi. Gaétan n’est pas bien grand même pour son âge. Ses petites jambes ont du mal à le porter jusqu’à l’école durant le long trajet qui l’y conduit.
Tous les matins alors que le soleil est encore bas, il doit traverser les champs de son père, ceux de son voisin, le pâturage où paissent les vaches puis il contourne un petit bout de la forêt des ombres pour enfin traverser le village. Il passe devant l’imposant puits aux souhaits, la boulangerie qui sent bon le pain frais, pour finalement arriver en retard à l’école presque à chaque fois. Fatigué par ce long voyage, il a du mal à rester éveillé. Parfois même, il se fait gronder par la maîtresse qui n’accepte plus à fois ses retards et son comportement.
Un jour, lors de la récréation, Camille son meilleur copain lui raconte une histoire :
- Tu sais Gaétan, lui dit-il. Je crois que tu as une solution pour ne plus être en retard ou fatigué à l’école.
- Comment cela ! s’exclama Gaétan, les yeux écarquillés.
- Tu devrais faire un vœu au puits aux souhaits comme l’a fait Zoé la fille de la charcutière.
- Pourquoi ? Elle a fait un vœux ?
- Chaque matin, elle avait du mal à coiffer ses longs cheveux si bien qu’elle était en retard. Elle voulait les couper, mais sa mère refusait même un petit peu.
- Qu’a-t-elle demandé ?
- Hé bien son souhait était de ne plus avoir les cheveux emmêles le matin.
- Comment a-t-elle fait ?
- Elle est allée devant le puits et a demandé simplement d’avoir des cheveux qui ne s’emmêlent pas la nuit.
- Et qu’est-ce qui s’est passé ?
- Après trois jours, elle n’arrivait plus en retard.
Cette révélation intrigua Gaétan qui en fit part à ses parents. Ils lui expliquèrent que les vœux faits au puits ne se réalisaient que si l’enfant était sage. Fort de cette réponse, le lendemain Gaétan lors de son retour passa par le puits et lui fit part de son désir. Il voulait marcher plus vite et être moins fatigué pour aller à l’école.
Chaque soir comme à son habitude une fois ses parents couchés il se levait pour observer en cachette les étoiles espérant que son vœux se réaliserait. Mais dix jours passèrent sans le moindre résultat. Il en parla à Camille son camarade qui ne comprit pas pourquoi cela ne fonctionnait pas.
Mais lorsque plus tard Gaétan lui raconta qu’il avait observé des étoiles filantes, il se demanda pourquoi ses parents le laissaient veiller aussi tard. Le petit garçon avoua alors qu’il le faisait en cachette.
Cette révélation expliquait clairement à son camarade les raisons de l’échec de son vœux. Pour que celui-ci réussisse, Gaétan devait être sage, mais veiller en cachette empêchait son vœux de se réaliser.
Décidé à obtenir un résultat, Gaétan réitéra son vœux, puis se coucha, sans se relever en catimini, les jours suivants.
Trois jours plus tard, il était à l’heure à l’école et bien moins fatigué. Mais quelle ne fut pas sa surprise, quand le trimestre suivant, il reçut un vélo pour avoir été sage. Dès lors, plus jamais Gaétan ne fut en retard ni fatigué à l’école et tout cela grâce au puits magique de son village.